Les membres du jury

Un jury indépendant et pluridisciplinaire

Jean Jouzel, Prix Nobel de la PaixJean Jouzel_photoweb

L’année 2015 est une année particulièrement importante, elle sera l’année de la mobilisation de tous ! Je me suis engagé en tant que Président du jury pour le Prix d’Innovation Happy City parce que je crois qu’il s’inscrit parfaitement dans cette dynamique d’adhésion par rapport à Paris Climat 2015.

Directeur de Recherches au CEA, Jean Jouzel a fait dans cet organisme l’essentiel de sa carrière scientifique largement consacrée à la reconstitution des climats du passé à partir de l’étude des glaces de l’Antarctique et du Groenland. De 2001 à 2008, il a été Directeur de l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) qui regroupe six laboratoires de la région parisienne impliqués dans les recherches sur l’environnement global. Il a participé au titre d’auteur principal aux deuxième et troisième rapports du GIEC (co-lauréat du Prix Nobel de la Paix en 2007), dont, depuis 2001, il est membre du bureau et vice-président du groupe de travail scientifique. Auteur de plus de plus de 400 publications dont environ 250 dans des revues internationales à comité de lecture, ses travaux ont été récompensés par des prix et distinctions, dont les médailles Milankovitch et Revelle, décernées respectivement par la Sociétés  Européenne et Américaine de Géophysique. Conjointement avec Claude Lorius, il a en 2002, reçu la Médaille d’or du CNRS. En 2012, il a reçu le Prix de la Fondation Albert II de Monaco et le Prix Vetlesen, considéré comme le « Nobel des Sciences de la Terre et de l’Univers ».

Muriel Boulmier, chef d’entreprise et adjointe au Maire d’Agen chargée des affaires socialesMuriel Boulmier_photo200

Le vieillissement démographique de la population française, et plus largement européenne, sera le marqueur du 21ème siècle. L’évolution de la société au vieillissement est un défi. Pour l’instant il est cantonné à la dépendance ou aux propos généraux. L’étape cruciale est de l’inscrire dans l’action et les politiques publiques.

Spécialiste du vieillissement démographique Muriel Boulmier a été sollicitée comme expert Logement en 2011 pour le «Débat national sur la dépendance ». Chargée d’élaborer des propositions sur l’évolution du lien habitat – vieillissement de la population, elle remet au Ministre du logement, son premier rapport de mission ministérielle « L’adaptation de l’habitat au défi de l’évolution démographique : un chantier d’avenir » en octobre 2009.

En décembre 2009, une seconde mission lui est confiée, visant à étudier la faisabilité de certaines de ses propositions, et elle remet au gouvernement un nouveau rapport, « Bien vieillir à domicile: enjeux d’habitat, enjeux de territoires » en juin 2010.

Le grand nombre d’entretiens qu’elle a menés au cours de ces deux missions ministérielles lui donnent l’idée d’écrire un livre, « Arrêtez de nous prendre pour des vieux », publié en 2013.

Elle est également l’experte « vieillissement » de Housing Europe depuis de nombreuses années.

José Caire, directeur villes et territoires durables à l’ADEMEJosé Caire_photo_fond gris200

L’ADEME, qui s’efforce en permanence de croiser et intégrer ses expertises, partage pleinement la vision portée par ce prix : en s’unissant cette année, Nexity, Suez environnement, AG2R LA MONDIALE et Sodexo confirment la nécessité d’approches collectives et transversales pour favoriser l’innovation et mener la transformation de nos territoires.

Notre direction regroupe les expertises de l’agence dans les domaines de l’urbanisme, du bâtiment, des transports et de la mobilité, de la qualité de l’air, du bruit, et de la pollution des sols.

Didier Havette, directeur du développement durable BpifranceDidier Havette_photo200

L’innovation, l’accompagnement de la transition écologique et énergétique, le développement d’activités porteuses de réponses aux nouveaux besoins sociétaux, tous ces thèmes sont autant d’axes forts de la stratégie de Bpifrance depuis sa création. Je me sens parfaitement en phase avec la logique qui préside aux Trophées du Prix Happy City, et j’essaierai d’y apporter tout ce qui peut être attendu de l’expertise économique d’une  banque responsable.

Après une première carrière dans le monde de l’éducation spécialisée, Didier a été responsable de la création et du développement d’entreprises et d’activités au sein du Ministère en charge de l’emploi. Il a ensuite rejoint le groupe Caisse des Dépôts, où il a notamment dirigé l’Agence des PME et OSEO Services, puis conçu et mis en œuvre le programme d’accompagnement des entreprises investies par CDC Entreprises, notamment dans le domaine de la Responsabilité Sociétale d’Entreprise. Depuis la création de Bpifrance, la banque publique d’investissement, il en est le directeur du développement durable.

Titulaire du DE d’Educateur Spécialisé et d’une Maîtrise en Sciences Sociales

Ancien élève de l’ENA

Emmanuelle Ladet, architecte diplômée par le gouvernementEmmanuelle Ladet_photo200

L’allongement de la vie et l’accroissement de la population urbaine représentent les principaux défis sociétaux et environnementaux d’aujourd’hui et de demain. L’architecture est partie prenante de ce double défi, à la fois spatial et temporel. A mon sens, la dimension plurielle du prix Happy City représente une formidable opportunité de récompenser des projets innovants pour améliorer le cadre de vie de chacun.

Elle dispose d’une solide expérience de la maîtrise d’œuvre et de la maîtrise d’ouvrage du secteur de la santé depuis plus de 15 ans. Co-fondatrice de la société Neuron Rehab, société de conseil et recherche en neuroréhabilitation, et en charge du développement de l’agence d’architecture In Fine à Paris, Emmanuelle Ladet est devenue au fil du temps experte en programmation et conception de projets d’établissements de soins et de vie pour les personnes âgées et handicapées. Emmanuelle Ladet est également enseignante à l’Université Pierre et Marie Curie et à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Son domaine de recherche appliquée concerne l’analyse de l’interaction entre les personnes atteintes de troubles cognitifs et leurs milieux de vie.

Patricia Laurent, cofondatrice du site internet GreenUnivers et chroniqueuse sur BFM BusinessP Laurent200

Le prix Happy City s’intéresse à l’innovation dans des domaines clés pour l’avenir. GreenUnivers suit les sujets d’innovations dans les cleantech, l’un des domaines couverts par ce prix, j’ai donc accepté de participer avec beaucoup d’enthousiasme.

Patricia Laurent est cofondatrice du site internet « GreenUnivers », créé en 2008, le média en français leader de l’information économique et financière sur le green business. Journaliste spécialisée dans l’économie, elle était auparavant rédactrice en chef adjointe de l’hebdomadaire L’Usine Nouvelle.

Elle est également chroniqueuse dans l’émission hebdomadaire « Business Durable » de BFM BUSINESS.

« GreenUnivers » publie des informations quotidiennes sur le green business en France et à l’international, des baromètres sur les investissements, les levées de fonds… Il réalise un Panorama annuel des cleantech en France et un Observatoire des start-up françaises des cleantech.

Dominique Lorrain, socio-économiste, directeur de recherche émérite CNRSD.Lorrain-8856200

Participer à un prix de l’innovation urbaine s’inscrit en continuité de mes travaux et des actions de la « Chaire Ville » de l’Ecole des Ponts Paris Tech, qu’il s’agisse d’innovations dans des bâtiments durables, dans les systèmes techniques ou dans la gestion plus globale des villes.

Dominique Lorrain socio-économiste, directeur de recherche émérite CNRS. Mes thèmes de recherche concernent l’action publique urbaine et plus particulièrement les infrastructures : libéralisation, relations entre public et privé, régulation. Derniers travaux : un ouvrage sur les très grandes métropoles [Governing Megacities in Emerging Countries, Ashgate Publishing, 2014] ; le gouvernement des villes de la Méditerranée en cours ; un numéro spécial sur la gestion de l’eau urbaine [Actes de la recherche en sciences sociales, n° 203, juin 2014]

Dr Fabien Squinazi, médecin biologiste, spécialiste référent en qualité d’air

Fabien Squinazi_photo200

J’ai trouvé dans le prix Happy City l’émergence de solutions innovantes et transversales pour une ville durable et pour lutter contre les facteurs défavorables à notre bien-être, notre santé et notre qualité de vie.

Il est diplômé de la faculté de médecine de Paris. Il a dirigé pendant 20 ans le Laboratoire d’hygiène de la Ville de Paris (LHVP), il a également été chef du Bureau de la santé environnementale et de l’hygiène de la ville de Paris. Il est aujourd’hui Membre du Haut Conseil de la Santé Publique (commission Risques liés à l’environnement), ainsi que membre correspondant de l’Académie Nationale de Pharmacie (Groupe Projet Santé & Environnement), il intervient également au Conseil scientifique de l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur.

 

Serge Wachter, urbaniste et économisteserge_wachter200

La prospective urbaine et les réflexions soulevées par le devenir des villes et métropoles constituent un de mes principaux centres d’intérêt. Ces approches sont actuellement très largement orientées par des interrogations sur la soutenabilité environnementale des sentiers possibles d’évolution de la métropole contemporaine. Ces enjeux sont au cœur des ajustements qu’enregistrent aujourd’hui la conception et l’exécution projet architectural et urbain. Ils posent des questions sur les modèles d’urbanité que nous voulons construire pour la ville de demain.

il a été chargé de mission à la Délégation à l’Aménagement du Territoire et à l’Action Régionale et au Commissariat Général du Plan et expert des Nations Unies. Il est professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-la-Villette où il enseigne la prospective urbaine et le projet architectural et urbain. Il a publié divers ouvrages sur les liens entre architecture, ville et mobilité, sur les politiques d’aménagement du territoire et sur le rôle des technologies numériques  dans les mutations de la métropole contemporaine.